PC Asus ROG Tytan CG8890.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PC Asus ROG Tytan CG8890.

Message  Jose le Sam 5 Jan - 0:19

PC Asus ROG Tytan CG8890.

Assemblé avec amour par Asus pour les fans de la gamme Republic of Gamers, le Tytan CG8890 est à n'en pas douter un PC d'exception, que ce soit en termes de configuration ou d'effort esthétique, avec son système d'overclocking à chaud bien mis en scène. Mais ce délire du constructeur est-il vraiment un produit parfait ? Vaut-il les 5.000€ demandés ? Voyons cela plus en détails...


Le premier face à face avec le Tytan d’Asus ROG est intimidant, et finalement assez vexant. En effet, rares sont les cartons vraiment très lourds à nous être livrés, de ceux qui vous obligent à demander l’aide d’un collègue pour porter le monstre jusqu’au labo. Collègue qui ne se privera pas de vous demander à quel rythme vous utilisez votre carte d’abonnement à la salle de sport voisine… Et des muscles, il faut une nouvelle fois en faire bon usage pour réussir à sortir le Tytan de sa boîte et le manipuler pour la séance photo de rigueur. Mine de rien, à proximité de 2000W d’éclairage, on a vite fait d’ôter son pull-over.

"J'ai vu une grosse bête..."

Mais malgré les efforts fournis, le plaisir de la découverte reste bien présent, car il y a quelque chose d’impressionnant à l’occasion de ce déballage. Nous connaissons le Tytan d’Asus ROG, et pour cause, nous avons déjà testé le modèle CG8580. Oui, mais là, il s’agit du CG8890, celui qui est équipé d’une configuration encore plus balèze, avec une GeForce GTX 690 et un Core i7-3960X, et surtout qui est doté des fameux mécanismes d’ouverture motorisés des parois et du capot, cachant bon nombre de petits ventilateurs supplémentaires visant à mieux refroidir la configuration lors de phases de sollicitation extrêmes, en plus bien sûr d’ajouter une bonne pincée de style 100% geek à la bécane.

Un clavier et une souris de gamer ?

Dans l’énorme carton qui renferme le Tytan d’Asus ROG, on découvre – outre la bête – un clavier et une souris. Asus a ici fait l’effort de proposer des périphériques adaptés à la pratique du jeu. Côté clavier, on retrouve estampillé ROG un modèle mécanique que l’on sait issu des mêmes usines que les claviers Qpad. Une bonne nouvelle pour le confort de frappe (qui repose à priori sur des switchs Cherry MX Black), mais malheureusement, le hub USB et les ports audio présents sur les claviers au design identique de la marque suédoise sont absents. Côté souris, le mulot fourni (Asus ROG GX900) s’inspire très fortement de modèles Ozone ou CM Storm déjà passés entre nos mains. La souris propose un système de poids amovibles (5 x 4,5 g), est basée sur un capteur laser 4000 DPI, base sa glisse sur six petits patins en téflon et présente deux boutons principaux en plus de la molette cliquable, de deux autres boutons latéraux qui tomberont sous le pouce des droitiers, et des boutons permettant de changer de sensibilité et de profil joueur. On salue l’effort fait pour proposer des périphériques en adéquation avec la cible du Tytan, mais on aurait préféré (vu le prix de l’ensemble) qu’un clavier mécanique toutes options soit proposé, ainsi qu’une souris de la trempe de la GX1000.

C'est donc résolument une machine qui ne passe pas inaperçue. En premier lieu, c’est bien évidemment sa taille assez imposante qui frappe. La boîte pleine pèse environ 24 Kg, et mesure 57 cm de haut, pour 36 cm de large et 63 cm de profondeur. Il s’agit des dimensions maximales relevées, car le Tytan est loin d’être un bête cube. Très angulaire, son design se veut racé, comme celui des portables de cette gamme inspirés des avions de chasse furtifs américains, et il colle parfaitement à l’image que l’on peut se faire d’une configuration overclockée orientée « gamer ». L’idée d’Asus ROG avec cet ordinateur étant claire : offrir aux amateurs de beaux objets une configuration originale et très musclée sans les obliger à sortir ni le tournevis, ni le Dremel. Et qui dit PC sans concession, dit aussi nécessité d’y intégrer des composants haut-de-gamme pour offrir l’expérience la plus performante possible, mais également justifier un prix de vente très élevé.

Un choix de composants plus "ROG"

A ce titre, le Tytan CG8580 avait pu se montrer un poil décevant, surtout pour les fans de la gamme Asus ROG. En effet, beaucoup n’avaient pas compris comment un ordinateur de cette prestance doté d’un logo Republic of Gamers pouvait par exemple ne pas être muni d’une carte mère Asus ROG, carte mère qui est pourtant le marché de référence d’Asus, celui sur lequel il est le leader mondial. Idem, la carte graphique embarquée était une GeForce GTX 680 de référence, et non un modèle aux couleurs d’Asus ROG overclocké d’usine. Bref, des remarques que le fabricant a pris en compte le moment venu de dresser sa liste de composants pour ce Tytan CG8890, comme nous allons le voir.


Mais avant de pouvoir plonger ses mains dans ce monstre, il faut d’abord ôter ses parois reliées par des câbles à la configuration, via une carte de contrôle installée pour gérer le mécanisme d’écartement automatisé et de ventilation. Une fois la configuration mise à nue, on découvre la base du boîtier, soit une cage en métal gris beaucoup plus classique que ce que suggère l’apparence extérieure du Tytan. A l’intérieur, on remarque en premier lieu la présence d’un système de watercooling pour le processeur (il aurait d’ailleurs été intéressant pour une config’ à ce prix, et vu son positionnement, que d’autres composants profitent de ce mode de refroidissement…), l’installation d’un kit de RAM quad-channel (16 Go de DDR3 G.Skill à 2133 MHz, autant exploiter à fond le Core i7-3960X et son chipset X79), le montage d’une GeForce GTX 690 bi-GPU (ce n’est pas du ROG, mais la GTX 690 n’existe qu’en modèle de référence…) et celui d’une carte son Xonar Phoebus, ou encore la participation de deux SSD SanDisk U100 128 Go montés en RAID 0 pour accélérer la partie stockage, par ailleurs complétée par un disque Seagate de 2 To. Le tout branché sur une carte mère haut-de-gamme et très complète, orientée « gaming », la Rampage IV Formula estampillée Asus ROG au format ATX. Son panneau arrière se veut très complet (USB 3.0, eSATA, RJ45), avec la présence d’un port PS/2 qui intéressera forcément les joueurs (anti-ghosting), ou encore d’un bouton Clear CMOS qui permet de réinitialiser les paramètres du BIOS en cas de mauvaise manipulation.


Du côté du processeur, outre le système de watercooling qui est monté dessus (intégrant la pompe et exploitant un radiateur installé à l’arrière surmonté d’un ventilateur de 120 mm assez bruyant à plein régime), on ne peut passer à côté de la fonction Turbo Gear, un système d’overclocking pré-programmé et non modifiable. En effet, si le Core i7-3960X d’Intel (un processeur Sandy Bridge-E doté de 6 cœurs physiques avec HyperThreading) est cadencé à 3,3 GHz en sortie de boîte, il est overclocké de base à 3,8 GHz dans le Tytan CG8890. Après une première pression sur le bouton « speed » du boîtier, ce dernier est automatiquement passé à 4 GHz, alors que le bruyant système d’ouverture des parois se met en œuvre, passant le Tytan en mode « Transformers ». Une seconde pression sur le bouton passe à chaud le processeur à 4,2 GHz, sa fréquence maximale. Si le système d’overclocking qui ne nécessite pas de redémarrer sa machine est un plus indéniable, on regrette en revanche que le BIOS de la machine ne permette pas à l’utilisateur de définir lui-même le niveau d’overclocking des différents paliers. L’overclocking, la GTX 690 de référence n’en profite pas pour sa part, avec un GPU cadencé à 915 MHz, et qui grimpe sur notre configuration de test à 1019 MHz en GPU Boost.

Bien sûr, pour alimenter tout cela, il fallait une alimentation puissante. Celle du Tytan CG8890 déçoit en apparence (un bloc gris métal, à l’ancienne), mais rassure côté caractéristiques. Ouf, parce que le TDP du processeur non-overclocké est indiqué pour 130W, celui de la carte graphique est de 300W… Pas de souci, l’alimentation ici présente est fabriquée par AcBel, affiche 900W de puissance et un sticker 80Plus Gold, ce qui certifie d’un rendement très correct. Avec 713W tirés au maximum à la prise de courant selon notre Wattmètre en test de charge CPU overclocké à 4,2 GHz + GPU, on reste donc tranquille du côté de l’alimentation même en se basant sur un rendement de seulement 80%, il y a donc un peu de marge vu le niveau de certification.

En analysant le montage de tous ces composants, on se rend compte qu’il n’y a plus tant de possibilités que cela dans le boîtier en vue de futures évolutions de la configuration. En effet, la carte mère ayant beau par exemple être compatible 4-Way SLI, la tour ne compte que 7 emplacements pour les cartes d’extensions, dont 2 sont déjà occupés par la GTX 690, tandis qu’un troisième slot est réservé à la carte son Xonar Phoebus. A l’avant, il y a déjà un peu plus de place même si sur les 4 baies 5,25’’, 3 sont déjà utilisées (graveur Blu-ray, rack pour disque dur 3,5’’ extractible et carte de contrôle des panneaux latéraux). Quant aux baies 3,5’’ occupées par des racks facilitant l’installation des disques durs, elles sont présentes au nombre de 5, avec trois disques déjà installés. Au niveau du montage en lui-même, s’il est relativement propre et bien ficelé, il ne vaut pas encore les systèmes d’intégration parfois vus dans la sphère des workstations ou dans les Mac Pro d’Apple, presque sans câbles apparents, compartimentés, etc.

De la puissance à revendre, et pas mal de bruit...

En revanche, ce que l’on ne peut enlever au Tytan CG8890, c’est sa force de frappe. En effet, les différents tests et benchmarks auxquels nous l’avons soumis ont montré qu'il s'agissait bien d'une machine extrêmement puissante. Avec une telle configuration, il vaut mieux nous direz vous. Quelques scores histoire d'épater la galerie ? On peut commencer avec un score de 13859 points sous 3DMark 11 (preset Performance), un total de 5377 points sous PCMark 7, ou encore 10,92 points dans le benchmark CPU de CineBench et 14310 points sous Fritz Benchmark.


Les tests plus pratiques ont également confirmé ces très bonnes aptitudes à tout faire, et pas seulement à jouer. Ainsi, alors qu'il faut parfois plus de 3 minutes à des configurations assez classiques pour boucler notre rendu de référence sous Photoshop CS5, il n'a fallu que 50 secondes à ce Tytan. Et sous Handbrake, l'encodage d'une vidéo en High-Profile qui prend habituellement près de 4 minutes s'est ici déroulé en seulement 1 minute et 20 secondes. Avec plus de 86 fps de moyenne sous Unigine Heaven en DirectX 11 tout à fond, la GTX 690 confirme ses performances de haut vol, et vous pouvez être sûrs que vous n'aurez a priori pas de problèmes de framerate pendant un bon moment sur les jeux à la mode. Et tous ces chiffres sont ceux obtenus à 3,8 GHz ! Seule déception, le Raid 0 de SSD sur lequel s'appuie le système. Une configuration pour le stockage qui permet certes d'atteindre des débits séquentiels impressionnants (769 Mo/s en lecture sous Crystal Disk Mark), mais qui n'arrange pas le traitement des fichiers aléatoires, et fait même chuter les IOPS assez drastiquement. Ce qui, malgré tout, n'empêche pas le Tytan CG8890 d'être une machine réactive et véloce.


Tests 3DMark 11 CineBench Fritz Photoshop CS5 HandBrake
@ 3,8 GHz 13859 (P) 10,92 14310 50 sec 81 sec
@ 4,2 GHz 14050 (P) 12,20 15666 44 sec 73 sec

Avant de s'intéresser au prix de cette machine d'exception, il faut savoir que cette débauche de puissance se paiera également dans une devise toute autre que les billets verts : le bruit ! En effet, le Tytan CG8890 propose un système de refroidissement très évolué et qui en met plein la vue, mais qui se montre également bruyant. Même s'il est vrai que la bête absorbe beaucoup de Watts et dégage dès lors forcément beaucoup de calories, elle réussit très bien à conserver ses composants principaux à une température de fonctionnement acceptable. Ainsi, au repos et à 3,8 GHz, alors qu'il tire 153W sur la prise de courant, le Tytan CG8890 maintient son CPU à 41°C et ses GPU à 36°C dans une pièce à 22°C, tout en produisant déjà quand même 41,7 dB (dans une pièce à 35,3 dB PC éteint). A pleine charge, la turbine déjà assez audible du kit de watercooling se montre encore bien plus bruyante, et couplée au ventilateur de la GTX 690 qui se met à tourner plus fort, on grimpe à 49,8 dB pour une consommation de 624W. Ca souffle fort, mais les GPU sont stabilisés à 84°C maximum, et le CPU à 72°C.

En mode Turbo à 4,2 GHz, le topo est à peu près le même, sauf que le Tytan est encore plus bruyant. Forcément, ses portes se sont ouvertes et l'arrière de son capot s'est relevé pour tirer partie des 8 petits ventilateurs supplémentaires qui, s'ils tournent à faible vitesse, n'en produisent pour autant pas moins de nouvelles nuisances sonores. Reste que ce sont les ventilateurs installés à l'intérieur du boîtier qui sont les plus bruyants. Résultat, au repos dans cette config' d'overclocking, l'ordinateur consomme 228W, le CPU est à 46°C et le sonomètre remonte une mesure de 46,4 dB. En charge, on s'envole : 713W, 55,3 dB et 75°C pour le CPU. Température inchangée pour les GPU. Le constat est sans appel : le Tytan CG8890 est correctement refroidi, assume parfaitement ses différents stades d'overclocking, mais il fait du bruit, beaucoup de bruit lorsqu'il est pleinement sollicité. Asus ROG ne fait pas de magie à ce niveau-là.

Transformation utile ?


Nous nous sommes livrés à un petit exercice en charge avec ce Tytan CG8890 en mode overclocké à 4,2 GHz, pour voir si le surplus de ventilation apporté par les 8 ventilateurs qui entrent en action une fois les parois déployées était vraiment bénéfique à la configuration en conditions extrêmes. Nous avons donc débranché le système de sa carte de contrôle, et observé que l'on y gagnait 4,2 dB côté nuisances sonores, alors que le CPU ne prend que 3°C de plus sur une période de burn de 40 minutes, et les GPU 2°C de plus. En revanche, la partie haute du boîtier, au-dessus du processeur, nous est apparue quand même plus fraîche avec la ventilation. On en conclut néanmoins que la chose est plus esthétique qu'autre chose, même si elle pourrait s'avérer être utile sur de longues sessions de jeu.

Bien évidemment, tout cela a un prix, très salé en l’occurrence puisque le Tytan CG8890 d’Asus ROG affiche une étiquette de 5.000€. Comme souvent lors du test de telles configurations, nous allons donc sortir la calculatrice et les références de notre comparateur de prix Rue-Hardware pour savoir si une telle facture est justifiée, et tenter d’évaluer le surcoût demandé par Asus pour les prestations très spéciales de cette machine. 950€ en moyenne pour le processeur, 900€ pour la carte graphique, 350€ pour la carte mère, 170€ pour l'alimentation, 270€ pour la partie stockage, 70€ pour le kit de Watercooling, 70€ pour le graveur Blu-ray, 160€ pour la carte son, 130€ pour l'ensemble clavier/souris, et 130€ pour le système... on arrive à 3200€.

Si l'on met volontairement de côté la marge du revendeur, et les frais associés au marketing et à la logistique, on constate tout de même qu'Asus ROG fait payer le prix fort son boîtier "Transformers", le montage de la machine et la suite de softs installés d'emblée, dont le système d'overcloking à chaud. Il aurait donc sans doute été possible, quitte à faire dans la démesure, d'opter pour un 3-Way SLI de GTX 680 (genre trois GTX 680 TOP DirectCU II d'Asus à 500€ pièce...), la carte mère étant compatible 4-Way SLI. Mais le boîtier ne proposant que sept emplacements pour cartes filles, et avec les cartes son et WiFi en plus, il fallait à l'évidence faire un choix.

Dans l'absolu, vu la configuration embarquée et le soin apporté à cette machine dans sa conception comme dans sa présentation, le Tytan d'Asus ROG devrait prétendre aux 5 étoiles. Mais un prix un poil exagéré et un bruit très prononcé en charge sont (essentiellement) les paramètres qui le privent de cette distinction. Ce qui n'enlève en rien le côté exceptionnel que revêt ce produit à même de faire fantasmer les geeks...

Source de l'article

-------------------------------------------
avatar
Jose
Fondateur du Forum
Fondateur du Forum

Masculin Bélier Chèvre
Messages : 942
Date de naissance : 02/04/1967
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 50
Localisation : 60 - Oise
Emploi/loisirs : Dans l'aéronautique
Humeur : Toujours Cool

http://forum-prive-de-jose.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Record Visiteurs Uniques.
Record du 04 Mars 2013
Statistiques
Nous avons 11 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est darius1000

Nos membres ont posté un total de 982 messages dans 913 sujets