Essai nouvelle Skoda Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essai nouvelle Skoda Octavia

Message  Jose le Jeu 24 Jan - 0:21

Essai nouvelle Skoda Octavia : la grosse Golf du peuple

En 1996, Skoda lançait la toute première Octavia après son rachat par Volkswagen. 17 ans plus tard, la voilà de retour. Attention, elle n'a absolument rien perdu de son attractivité tarifaire.


Plus de vingt ans après le rachat de Skoda par le géant Volkswagen, rares sont ceux qui se souviennent encore que la marque ne fabriquait jusqu'au début des années 90 que de vieilles voitures dignes des mauvaises blagues sur les Lada. Skoda a vite été l'un des fers de lance de la stratégie Volkswagen dans sa conquête de tous les marchés du monde à la fin du siècle dernier : dès lors, les Skoda devaient être des Volkswagen moins chères et à peine moins technologiques pour occuper la case du semi-low cost, une catégorie déjà en pleine expansion à cette époque.

Vingt ans plus tard donc, Skoda est à ranger parmi les réussites commerciales du groupe Volkswagen. Depuis quelques années, la marque multiplie les modèles dans sa gamme et pour 2013, elle renouvelle le modèle par lequel sa mutation avait commencé au milieu des années 90. L'Octavia de troisième génération est fin prête pour augmenter un peu plus sa part de marché dans le segment des berlines moyennes ou celui des compactes, avec une stratégie en léger décalage par rapport à la plupart de ses concurrentes directes.


Reine des jeux de plateforme

Née en 1996, l'Octavia était la première berline Skoda conçue par Volkswagen, reprenant une base de Golf étirée pour en faire une berline vendue moins cher que la Passat allemande. Sa remplaçante était elle aussi basée sur une plateforme de Golf, c'est toujours le cas pour cette toute nouvelle Octavia de troisième génération. Mais cette fois, elle ose même une certaine avant-garde technologique puisque contrairement aux autres berlines de milieu de gamme du groupe (Volkswagen Passat, Seat Exeo), elle bénéficie déjà de cette fameuse nouvelle plateforme modulaire MQB qui équipe les dernières Audi A3, Seat Leon et autres Volkswagen Golf 7. Une plateforme de toute façon destinée à équiper la quasi totalité des modèles du groupe (hors microcitadines, très gros SUV, limousines et grosses sportives) et qui se retrouvera donc dans des berlines vendues beaucoup plus chères qu'elles. Bref, l'Octavia est techniquement beaucoup plus intéressante que sa petite sœur la Rapid, sorte de Polo rallongée à la vocation nettement plus low-cost.

En tout cas, elle lui ressemble à cette Rapid. La silhouette générale en est très proche, la face avant et le dessin de la poupe encore plus. Imaginez une grosse Rapid avec une stature plus flatteuse, voilà le rendu visuel de cette nouvelle Octavia qui est d'ailleurs plus sympa à observer en vrai qu'en photo, notamment pour distinguer quelques petits détails invisibles sur du papier ou un écran. Difficile en tout cas d'avoir un énorme coup de foudre pour une berline au style si classique mais elle n'est certainement pas moche. Un peu transparente, ça oui.


Encore plus grosse à l'intérieur

Ses dimensions extérieures la placent très légèrement en dessous d'une berline comme la Renault Laguna ou la Volkswagen Passat, même si elle a grossi par rapport à l'ancien modèle. Mais à l'intérieur, c'est vraiment la plus forte. L'espace est très satisfaisant aux places avant, encore plus à l'arrière où la place aux jambes est quasiment digne d'une limousine. Nous avons seulement noté une garde au toit qui, bien qu'excellente, ne peut pas empêcher les très grands gabarits de frotter les cheveux contre le plafond. Le coffre est lui aussi gigantesque et la finition de l'intérieur est aussi une bonne surprise : le dessin de la planche de bord est moins terne qu'avant, les commandes sont d'une bonne ergonomie, le nouveau système de navigation est efficace et les matériaux semblent de très bonne facture. On s'y sent comme dans une grosse Golf et l'équipement peut être pléthorique en fonction de vos souhaits.

Difficile aussi de mettre à mal cette nouvelle Octavia sur la route. Le confort de suspensions nous a paru presque idéal, que ce soit sur les petites routes -parfois dégradées- de notre cadre d'essai à Faro au Portugal ou sur autoroute. La commande de boite manuelle est agréable, celle de la boite DSG (en option) encore plus. L'auto ne craint pas un peu de conduite sportive sur une route très sinueuse, elle peut même afficher des performances de premier ordre si vous optez pour le bloc essence de 180 chevaux ou un gros TDI de 150 chevaux. Même si elle partage sa plateforme avec une Audi A3, le comportement est un peu moins vif que sur cette dernière -en raison de l’empattement plus long et de suspensions un peu plus souples- mais l’ensemble présente une très belle rigueur, le gain en poids grâce à la nouvelle plateforme se ressent et la base semble excellente pour la future version sportive RS, qui sera aussi bien disponible en diesel qu'en essence. En utilisation sportive, il n'y a que la boite DSG (excellente en mode automatique) qui nous déçoit par sa rapidité inadaptée en mode manuel mais ce genre d'attaque sur route n'est de toute façon pas la vocation première d'une berline comme l'Octavia.


Beaucoup mieux que la Rapid

La meilleure nouvelle pour la fin : les tarifs officiels n'ont pas encore été dévoilés par Skoda mais cette nouvelle Octavia devrait conserver des prix du même ordre que le modèle qu'elle remplace malgré un contenu technologique en nette amélioration. Comptez environ 21 000 euros pour une version équipée du TDI 105 chevaux aux performances suffisantes et au niveau de consommation faible (Sur la version TDI Greentec de 110 chevaux, elle est même historiquement faible avec seulement 3,4 litres annoncés pour 89 grammes/km de CO2 rejeté !). Rajoutez environ 6000 euros pour une finition haut de gamme tout équipée. C'est nettement moins cher qu'une Peugeot 508, une Renault Laguna ou une Volkswagen Passat pour des prestations qui s'en approchent de très, très près et plus d'espace à l'intérieur.

C'est aussi nettement plus intéressant que sur sa petite sœur à tendance low-cost, la Rapid : avec son prix d'attaque à un peu moins de 15 000 euros, cette dernière ne compte que sur une habitabilité record et une sécurité passive meilleure pour tenter de justifier un écart de prix de plus de 6000 euros avec une Dacia Logan. Par ses prestations, sa fiche technique et son gabarit, la nouvelle Octavia navigue dans un autre monde pour des tarifs proportionnellement beaucoup plus serrés. La grosse Golf tchèque reste à peu près sans concurrence pour qui cherche simplement le meilleur rapport qualité/prix sur une berline à largement moins de 30 000 euros. Difficile de s'en détourner dans ce cas, sauf si quelques considérations passionnelles rentrent en jeu au moment du choix...

Date de commercialisation : mars 2013


-------------------------------------------
avatar
Jose
Fondateur du Forum
Fondateur du Forum

Masculin Bélier Chèvre
Messages : 942
Date de naissance : 02/04/1967
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 50
Localisation : 60 - Oise
Emploi/loisirs : Dans l'aéronautique
Humeur : Toujours Cool

http://forum-prive-de-jose.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Record Visiteurs Uniques.
Record du 04 Mars 2013
Statistiques
Nous avons 11 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est darius1000

Nos membres ont posté un total de 982 messages dans 913 sujets